r

 

 

 

 

   

 

Plan du site

 

 

 

 

       

     

Accueil

Nos voyages

Recherche

Liens

Véhicule

Contact

 

Accueil ... Nos voyages ... Afrique de l'ouest 2009 ...

Maroc - Mauritanie - Mali - Burkina Faso Bénin Togo Retour Burkina Retour Mali - Retour Mauritanie - Retour Maroc - Portugal

 

 

Le pays des Tatas

 

Monnaie  Francs CFA 650FCFA = 1€

Gazole   375FCFA (0.576€)

Electricité 220V, prise généralement comme chez nous.

Température Ө25.5°C Ө40.2°C

Heure GMT +1 (comme en France)

Routes à péages 500 ou 1000FCFA

 

Km 7666▼ 7  février 2009 Ө matin 18.5°C   Ө journée 40°C

Nous passons les frontières sans difficulté. A celle du Burkina ils récupère le laissez passer, il faudra repayer au retour, à celle du Bénin nous payons 6000FCFA pour le laissez passer. Aucune demande de cadeau ou bakchich.

 

La queue des camions de carburant est impressionnante, ils doivent venir du Nigeria. Nous arrivons au camping des baobab à Tanguieta N10°38.342' E001°15.721' complètement cuits et fatigués, dehors la chaleur est terrible et il n'y a pas de vent. Nous avons la confirmation que la saison chaude a un mois d'avance. Je demande l'électricité, pas de problème, tout de suite, j'utilise mon  groupe pour la clim, j'aurai la rallonge 5 heures après, mais ils l'ont fait. Ici c'est 2000FCFA tout compris avec l'électricité réseau et l'eau au robinet ! Nous mangeons au restaurant de la pintade avec une pate d'igname et une sauce aux arachides. Le vent viendra dans la nuit, nous l'entendons à cause des feuilles mortes qui tombent sur la cellule.

 

Nous faisons nos courses en ville et nous nous apercevons que la grille du frigo est tombée, je l'ai nettoyée et remise en place (erreur), puis j'ai cherché un tournevis, entretemps je fais autre chose et j'oublie. Sur le retour au camping des gamins attendent, ils montrent la grille, nous sommes contents et eux aussi car  ils ont eu droit aux cadeaux ( la grille aurait pu être écrasée par un camion).

 

Les guides ont raison, l'approvisionnement des stations du nord est aléatoire. C'est à la troisième station que nous en trouvons, remplissage des deux réservoirs et ne pas oublier de faire les pleins avant de passer au Togo, à 375 cfa (57 cts d'euro) ce serait dommage...

 

Km 7666▼ 8 février 2009 Ө matin 25.5°C   Ө journée 37.4°C

Le temps s'est amélioré, il fait moins chaud et il y a du vent.

Belle route dans la montagne 585m, les camions de carburant descendent au pas, ils ont intérêt avec les freins qu'ils ont.

Pas la peine d'aller voir la cascade il n'y a pas d'eau, nous nous dirigeons vers le pays des tatas     à droite au waypoint N10°19.516' E001°21.931' nous prenons la direction de Boukoumé sur une route en latérite avec tôle ondulée gravillonneuse, il vaut mieux dégonfler (+ moelleux) que de prendre de la vitesse (Voir rouler sur gravel road), nous l'avons fait à 60km/h les locaux roulent à 80Km/h mais ils la connaissent jusqu'à ce qu'ils fassent un tonneau, nous avons vu les carcasses.

  

Attention !

Il n'y a qu'une seule route mais des fois on trouve deux embranchements, prendre toujours en face la grande descente, celle de gauche est réservée à la montée, les deux sont en sens unique mais sans panneaux à l'aller, il y a des panneaux au retour et là il faut donc prendre à droite, ceci évite aux véhicule de grimper la cote et de détruire la piste.

 

  ↑ Le pays des Tatas

 

Le pays des Tatas vaut le déplacement ♥♥♥ nous avons beaucoup aimé les habitations à plusieurs niveaux. A  l'entrée de Koussoukouangou nous nous arrêtons à midi pour manger, sur une place sous un arbre bien ombragé. Un gars vient nous dire que c'est une place publique, que l'on ne peut pas manger ici, il va nous accompagner à l'auberge ( la seule du coin) ??? Désolé nous avons un principe, quand on ne veut pas de nous, nous allons dépenser notre argent ailleurs, nous avions prévu de bivouaquer à cette auberge au retour, ils ont perdus 2 clients.

 

Les Somba sont un peuple très réservé mais il faut dire que les femmes se promènent encore seins nus et que les hommes jusqu'en 1980 se promenaient complètement nus équipés seulement de leur cache sexe.

 

A Natitingou nous allons au musée ♥♥♥, il ne paie pas de mine mais il est suffisant, nous payons 1000FCFA/pers pour la visite avec un guide  ♥♥♥  parlant très bien le français, qui nous prend à 15H30 alors que le musée ouvre à 16H00, bravo les Béninois !

 

 

La coiffe de la fiancée Somba, nous l'avons vu portée

 

Les explications sont très intéressantes, nous avons aussi des questions, qu'est ce que c'est que ces cannes transportées par des jeunes gens, quand je les ai vu j'ai dit c'est dimanche ils ont pris leur club de golf. Ce sont les jeunes qui vont être circoncis l'année de leur 18 ans, ils portent cet objet pendant toute l'année qui précède cette opération.

           

Ils ne vont pas au golf, se sont les cannes des futurs circoncis.

 

 

Au pays des Tatas nous avons vu des jeunes filles porter des chapeaux de coquillages (Cauris, ancienne monnaie africaine, ces coquillages venaient de l'océan indien ) sur lesquels il y a des cornes de bœufs. Ce sont des fiancées, quand elles se marient elles placent  une flèche dans le chapeau.

 

Ils ont différentes phases de rites de 15 à 17ans, 17 à 18 ans, puis 18 à 30 ans; Ils ne sont adultes c'est à dire considérés comme sages  qu'à partir de 30 ans. Suivant la phase  ils peuvent ou pas aller à certains endroits et parler, à  instaurer au plus vite chez nous.

 

Les cache sexe (cache zizi) existent tressés lorsque qu'ils sont circoncis pour cicatriser et  à partir de 30 ans,  elles sont en bois. Je les ai trouvées courtes et étroites, mais vous me connaissez  je suis très très prétentieux !

 

Nous découvrons en autre une calebasse percée destinée au lavage des graines de Néré qui deviendront  de la moutarde.

 

Tout les objets sont classés par termes, musiques, ménages, habitat (très bonnes explications des différentes maisons Tatas), etc.

 

Très drôle les flèches fabriquées avec les fils téléphoniques des français pour attaquer nos soldats, réalisées par les rebelles ou les résistants, ceci dépend du coté ou l'on se trouve.

 

Camping à l'hôtel des mimosas ♥♥♥  à la sortie de Natitingou N10°14.573' E001°23.347 avec l'électricité réseau (nous pouvons faire tourner la clim) et l'eau au robinet 2000FCFA la nuit. Nous dinons avec du poulet et de la pâte de maïs avec deux sauces au choix arachide pimentée ou  légumes. L'accueil est sympa, c'est propre et bien tenu, ils sont très dévoués, calme et silencieux sans mauvaises odeurs et à seulement 1 km du centre.

 

La grand mère ↓

La mère et la fille ↓

   

 

 

SCOOP DU JOUR

L'Albanie est prête pour lancer son programme spatial en collaboration avec les soviétiques, je rappelle qui s'agit de lancer un animal en orbite autour de la terre, ceci c'est déjà fait, mais c'est le départ d'un vaste programme....

   

Hier ils ont donc envoyés un fax à Moscou "Nous avons le chien, merci de bien vouloir préparer la fusée".

 

 

Km 7843▼ 9 février 2009 Ө matin 26°C   Ө journée 36.6°C

Le temps est bon, la surchauffe est passée, le vent est là.

Journée de repos et de mécanique, soudage du radiateur, réparation de 3 pattes cassées des parallélogrammes de suspension avant, nous attendons le retour de la couture du store (parti en moto) qui sans profilé de protection a été coupé par les branches.

 

10 février 2009 Ө matin 19°C   Ө journée 39°C

Le temps est redevenu de saison, 19°C le matin c'est parfait il fait "frais".

Hier nous avons fait une photo de notre "blanchisseuse", et nous la lui avons imprimée. Alors ce matin se sont les photos de "famille". Ceci permet d'attendre notre store, il va venir bientôt ... c'est l'Afrique, mais pas de problème nous avons le temps et une montre !

 

Km 8110▼ 11  février 2009 Ө matin 24.5°C   Ө journée 37°C brumeux

Départ de Natitingou, nous faisons la boucle Kataban, Tanéka-Koko, Kopargo pour voir les habitations sur la colline et la végétation. La piste depuis Kataban est difficile après la remontée de la rivière jusqu'en haut de la colline, pour les véhicules non TT partir depuis Kopargo, s'arrêter en haut de la colline et descendre à pieds. L'habitat  présente peu d'intérêt, mais la végétation est luxuriante,  une colonie de singes nous a coupé la piste!.

 

Piste de Tanéka-Koko

Tanéka-Koko

Tanéka-Koko

Tanéka-Koko

 

Nous prenons ensuite la route de Djougou, d'ici jusqu'à Parakou le goudron est ruiné, j'ai fait 110Km à ne voir que du goudron en zigzagant pour éviter les nids de poules, je ne sais pas comment est le paysage !

 

A Parakou nous essayons l'hôtel La résidence mais le portail est bloqué et la largeur trop faible, puis l'hôtel Grilladin mais c'est un parking externe, en allant vers un troisième nous atterrissons au monastère cistercien de l'étoile, nous allons faire des achats de produits "exotiques", jus de baobab, de tamarin, confiture d'arcane.

  

Parakou

 

Boutique du monastère cistercien de l'étoile

Bivouac au monastère cistercien de l'étoile

   

Nous bivouaquons à coté du monastère avec l'accord des sœurs, il fait très chaud mais je ne mets pas en route le groupe électrogène c'est ma bonne action du jour, heu ! de l'année !

 

Km 8426▼ 12  février 2009 Ө matin 22.5°C   Ө journée 37.5°C avec humidité

Nous prenons la route d'Abomey, au contrôle routier de police à gauche un policier qui regarde partout à la recherche d'un cadeau et de mon coté un casse pied qui contrôle les papiers, la vignette d'assurance locale n'est pas lisible, la réponse fut "ce n'est pas moi qui l'ai écrite". La dernière fois c'était à la frontière Maroc - Mauritanie qu'ils étaient comme ça.

 

Nous sommes bloqués par une quantité impressionnante de véhicule en "convoi sous douane", nous en croisons des dizaines, c'est certainement le déchargement d' un RoRo ( Transporteur de véhicules) à Cotonou.

 

Nous passons pas trop rassurés à ras de la frontière du Nigéria.

 

La région de Dassa avec ses 41 collines casse la monotonie de la route, nous passons dans une végétation de type "équatoriale", le sol est vert. Amusant les chasseurs qui présentent leurs "trophées" à vendre, Biches, gros rats, serpents dont nous ne connaissons pas les noms.

 

Les 41 collines

Les 41 collines

Manioc - tapioca

Manioc - tapioca

 

Camping Chez Monique ( non pas celle la ) à Abomey , derrière la mairie, N07°11.853' E001°58.823' 3000FCFA/pers robinet d'eau à la cuisine ! électricité,  nous allons au cyber, clavier avec les touches effacées, coupure du réseau à cause des baisses de tension, Solange a fait cinq messages en 1H30.

 

Le camping est un véritable musée en plein air avec ses statues, il y a des artisans sculpteurs et des animaux, singes, petits crocos.

 

Chez Monique ↓

 

 

Houla !

 

La panne du jour, je n'ai plus de clignotant droit, oui ça ne sert que pour tourner à droite, les ampoules sont bonnes car ça marche avec le warning, je recherche le clignoteur, il est derrière le bouton warning, il faut enlever deux vis et déclipser le cache, c'est le connecteur qui est légèrement débroché, je replace l'étrier de bridage que les dépanneurs de la clim ont du déplacer lors de leur intervention, je suis en nage dans cette chaleur humide, et il faut remonter l'ensemble " Avec la volonté qui le caractérise il re-clipsa le cache et remit en place les deux vis, des gouttes de sueur perlaient sur son front et venaient s'écraser sur le tapis de sol, telles les chutes du Niagara, dans un effort suprême il rangea les outils, et tel Rambo fit bander ses muscles pour ranger sa caisse à outils, c'est alors qu'avec la force de caractère qui le caractérise il prit la décision .... de ne plus rien faire".

 

Nous sommes gênés lorsque le préposé  au balayage de la cours en guenilles se met à genoux pour nous saluer, est ce un homme de la troisième catégorie ? Un esclave quoi, mais on ne dit plus comme ceci car ce n'est pas politiquement correct.

 

 

13  février 2009 Ө matin 25°C   Ө journée 29.5°C avec humidité

Ce matin nous allons en zem visiter le musée et palais d'Abomey    , l'appareil photo est interdit et il le place à la consigne. Nous aurons plein de détails par la guide, nous visitons pieds nus la chambre mortuaire du roi et nous nous prosternons pour rentrer dans la case sacrée, c'est obligé la porte est haute comme l'entrée d'une niche à chien, bien vu ! Dommage que les toits soient en tôle ondulée ça gâche tout.

  

Abomey, un taxi zem pour aller au musée, elle ne reconnait plus personne en Harley Davidson

 

Surprise le soir lorsque nous demandons la facture, ils nous compte 20'000FCFA en plus pour l'électricité, c'est la coutume ici, on convient d'un prix mais quand ils font payer ils se rajoutent un bonus. Nous refusons de payer l'électricité qui était inclus avec l'eau, la serveuse fait l'aller et retour pour aller voir Monique qui devait être dans son hamac, finalement nous payons le prix convenu.

    

Entre temps notre "guide" vient nous annoncer qu'il y aura une plus value sur le prix de la soirée vaudou, il tombe mal, nous annulons, il insiste, le ton monte, nous ne cédons pas.

 

Km 8646▼ 14  février 2009 Ө matin 25°C   Ө journée 33.2°C avec humidité

Direction Ouida, nous n'allons pas volontairement à Ganvié, il nous faudra 1H00 pour traverser Abomey-Calavi dont l'avenue principale est en travaux, c'est folklo !

 

Pas cher les ananas, pour nous et les gars en panne

Bétaillère locale

 

A Ouidah la ville de la déportation de 14 millions d'esclaves, nous abandonnons la visite du musée, huit cars d'écoliers attendent devant la porte; pour aller à la porte du non retour il faut aller à la digue au point N06°21.200' E002° 05.158' . Allez tout droit, la porte est au point N06°21.200' E002°05.158', ne tenez pas compte du guide au premier village qui vous dit qu'il faut commencer par le village, que tout est là, porte du non retour comprise, elle est à 4 km !

 

 

Joli le lac Ahémé sur la route de Grand-Popo où nous allons au camping Awalé N06°16.164' E001°47.254' 2500FCFA/pers électricité et eau, la mer n'est pas très agréable car forte, la piscine est parfaite.

 

  ↑ Lac Ahémé

  

Nous sommes installés sous les cocotiers et les arbres à cola, nous récoltons cinq noix de cola pour vous les enfants, il y en a une pour toi aussi Ingrid, vous avez de la chance, nous n'en avons pas pour nous, nous avons l'habitude de nous sacrifier pour vous !

 

   ↑ Noix de cola

 

Comment ça se mange ? c'est simple on croque, on fait ressortir le jus qui est très très amers ( à ce qu'il paraît ), puis on recrache la pulpe, c'est dégueulasse quoi, mais les connaisseurs apprécient. Vous salivez déjà je suis sûr.

 

Arbre à cola

Camping Awalé

   

 

 

Nous allons au restaurant pour le repas de la St Valentin (pas mal sans plus) au bord de la piscine avec "orchestre local" sono et musiciens approximatifs, Yesterday donnait "iiiessseterrrredai". Nous voyons des éclairs mais nous ne réagissons pas car un groupe vient d'arriver, le patron téléphone à un copain qui habite un peu plus loin, il pleut mais ça ne les panique pas plus que ça, nous non plus. Le repas fini, nous écoutons le "concert" mais les coupures de courant et l'orchestre nous aurons à l'usure. Nous allons visionner un film au camper et la pluie arrive drue, on ne pensait pas avoir la pluie ici.

 

Le lendemain est très gris, il fait Ө 25°C et très humide, après avoir tout rangé et fait les services eau claire et eau noire nous sommes en nage, nous décidons de ne pas rester et de passer au Togo, sur la route nous n'avons pas de poussière, aujourd'hui c'est la boue.

 

 

Frontière Tatas - Natitingou Paradou - Ouidah Lac Aheme Grand Popo - Abomey

   

 

 

 

 

 
 
 

◄   précédent Burkina Faso

 

Suite Togo  ►

 

 

 

 

 

        

 

 

 

 

 

 

 

 

     

 

Plan du site

       
Accueil Qui sommes nous ?    
       
  Nos voyages Classement par voyage  
    Classement par pays  
       
  Nous contacter Formulaire contact  
       
  Les liens Chroniques des voyageurs  
       
  Véhicules La Strada Sprinter 4x4  
       
    Ancien véhicule SCAM - IVECO
       
    Véhicules pour voyager  
       
    Buggy  
       
    Accessoires  
       
  Recherche Rechercher sur le site  
       
  Conseils    
       
  Légal No Copyright  
       
  Plan du site C'est cette page  
       
       
       
       

    

 

Retour haut de page